Les rôles Scrum : le Product Owner

Les rôles Scrum : le Product Owner

Bon, je vous ai parlé des artefacts et des événements de Scrum, reste à aborder les rôles et responsabilités.

Scrum prévoit trois rôles, ni plus, ni moins : le Product Owner (PO), le Scrum Master (SM) et les membres de l’équipe de développement.

Je propose de commencer par ce que je connais le mieux, pour avoir occupé ce poste les trois dernières années : le Product Owner.

Le Product Owner est chargé de maximiser la valeur du produit. D’un côté, il est en première ligne auprès des requestors. De l’autre, il est celui qui va porter la vision du produit au sein de l’équipe Scrum.

C’est au Product Owner que revient la responsabilité de gérer le backlog produit. Il crée les stories, les documente, les ordonne et s’assure que l’équipe de développement ait bien compris les différentes demandes business.

C’est également à lui que revient la responsabilité de définir l’objectif produit de chaque sprint et de le partager avec les membres de l’équipe Scrum.

Les critères d’acceptation par sprint sont également sous sa responsabilité, ainsi que le fait de valider les différentes stories.

Pour le dire plus simplement : le PO s’occupe du WHAT. L’équipe de développement, elle, s’occupe du HOW.

Dans le Scrum Guide, il est stipulé que le PO peut déléguer les tâches ci-dessus à d’autres membres de l’équipe Scrum. Mais que, quoi qu’il en soit, il reste redevable.

Le Product Owner a donc un rôle central. Par contre, il n’y a aucun lien hiérarchique entre lui et les autres membres de l’équipe Scrum.

D’ailleurs, de manière plus générale, il n’y a aucun lien hiérarchique du tout au sein de la Scrum Team. Tout le monde est au même niveau et collabore à une objectif commun : maximiser la valeur du produit.  

Pour être honnête avec vous, c’est ce que personnellement j’ai trouvé le plus compliqué à gérer en tant que PO : avoir les désavantages du chef, sans en avoir les avantages.

Autre aspect difficile à gérer : le côté paratonnerre de la fonction. Le PO est responsable d’absolument tout, vis-à-vis d’absolument tout le monde. Il faut avoir les épaules larges pour être Product Owner… et surtout avoir cette capacité à ne rien prendre personnellement.

Enfin, l’épanouissement du Product Owner est, pour moi, fortement lié à un autre grand principe de Scrum : l’auto-gestion et l’absence de micro management. Le Scrum Guide stipule que pour que les Product Owners réussissent, toute l’organisation doit respecter leurs décisions. Et j’ajoute, en gras souligné : y compris (et surtout) le management. Sans cela, le PO risque de perdre toute légitimité au sein de l’équipe Scrum (…)

Une réflexion sur “Les rôles Scrum : le Product Owner

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s