L’agilité selon Spotify

L’agilité selon Spotify

Nous avons Agile, la méthodologie. Nous avons Scrum, le cadre de travail. Reste à trouver un mode d’organisation qui permette à l’entreprise de mettre tout cela en application.

Le modèle de référence est celui que Spotify a mis en place. On parle d’une mise à l’échelle de l’agilité.  

Chez Spotify, les collaborateurs sont répartis en quatre grands groupes : les Squads, les Chapitres (Chapters), les Tribus (Tribes) et les Guildes (Guild).

Le Squad correspond à l’équipe Scrum. C’est la plus petite des quatre structures (maximum 10 personnes). Elle compte un PO, un Scrum Master et une équipe de développement. Elle est autonome et orientée delivery. Son objectif est d’apporter de la valeur au produit.

Plusieurs Squads sont regroupés dans ce qu’on appelle une Tribe. Ensemble, au sein de la Tribe, les Squads travaillent sur un projet global commun. La Tribe est limitée à maximum 10 Squads et 80 collaborateurs. Elle est généralement suivie par un ou plusieurs Agile Coach. Et est leadée par un Tribe Lead, dont le rôle est s’assurer un alignement.

Chaque collaborateur appartient donc à un Squad, qui appartient lui-même à une Tribe. Mais chaque collaborateur appartient également à un Chapter, en fonction de son domaine de compétence. Les Chapters sont des groupes dédiés au partage de connaissances.

Enfin, il y a les Guildes qui s’apparentent à des communautés de pratiques.

Le modèle Spotify fait aujourd’hui office de référence et a inspiré de nombreuses entreprises.

Certaines réserves sont toutefois soulevées par rapport au fait de transposer ce modèle à l’identique dans d’autres entreprises de la même envergure.

Spotify n’a pas inventé « le modèle Spotify » du jour au lendemain. Celui-ci s’est construit année après année, au fur et à mesure de l’expansion graduelle de l’entreprise, par essai erreur. Il s’est construit AVEC les collaborateurs et en tenant compte de la culture d’entreprise. La tolérance à l’échec par exemple fait quasi partie de l’ADN de Spotify. Est-ce le cas de beaucoup d’entreprises ? Chez Spotify, les Squads sont des sortes de mini startups, totalement autonomes. Les managers sont aussi développeurs, Scrum Master ou autre et ce, afin veiller à toujours rester connectés au réel. Cela en demande du lâcher prise, de l’humilité et de la confiance. Est-ce réellement à la portée de toutes les entreprises ?

Allez, je termine cette note par des mots qui ne sont pas de moi mais que je trouve redoutablement justes : Le « modèle Spotify » a évolué au fil du temps dans une logique d’amélioration continue. C’est donc le résultat d’un processus d’apprentissage mené par les employés et partenaires de Spotify afin de mettre en place une organisation utile pour les aider (et pas votre organisation) à atteindre leurs propres objectifs (et non les vôtres). Vous ne pouvez donc pas copier tout ou partie de ce que Spotify a fait et vous attendre à ce qu’il fonctionne dans votre entreprise. Vous devez mener vos propres expérimentations, garder ce qui fonctionne et continuer à essayer jusqu’à ce que vous optimisiez votre propre modèle organisationnel. Source https://indeed.ailancy.com

Une fois de plus, à voir sur le terrain 😉

Spotify Engineering Culture – part 1 from Spotify Training & Development on Vimeo.

Spotify Engineering Culture – part 2 from Spotify Training & Development on Vimeo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s